What did I learn?

  • Sentiment d'insécurité
  • Quelques mots de portugais
  • Observation de l'hygiène de vie + consommation
  • Travail social positif

Pour la première fois j'ai eu un sentiment d'insécurité là où je me trouvais. La première fois au Nord de Rio de Janeiro pour la première nuit. La seconde fois dans le centre ville. Mis à part toutes les exagérations de Dénis, tout le monde nous a demandé de toujours tout ranger, tout cacher, tout protéger.

Je pense que le pire a été au Nord de Rio quand on est entré dans un "hotel" vraiment space et qui ne me donnait aucun brin de confiance. J'ai souvent imaginé une situation où il suffirait de mettre de coté le confort et ça passerait. En fait, c'est un sentiment plus étrange et plus inquiétant. C'est comme une alarme bien rouge dans la tête qui te dis "SORS D'ICI" sans que tu ne trouve d'argument logique pour autant.


Cet instinct a été resenti plusieurs fois au Brésil. Lors du choix du GPS; Jocelyn voyait la revente et l'économie, Dénis voyait un GPS moitié prix, l'agence de loc a vu un conseil en or. De mon coté je sentais que ce n'était pas une bonne idée... manque de chance, je ne me suis pas trompé. Le GPS nous a conduit dans des endroits très limite.

J'ai eu ça aussi lors du trip à Iguaçu. Je sentais que ça serait cher et tendu mais j'ai écouté l'argument "entre amis", "responsables". En fait je pensais que le but du trip était commun mais non. Cela a faussé tous mes jugements. Jocelyn avait vu plus juste mais j'avais mis ça sur le compte de son coté perso qui ne ne veut pas voyager en groupe.


Ce temps passé au Brésil m'a permit d'observer quelque chose de singulier souvent lié aux conditions physiques des individus.

Aux Philippines, Milka est un peu fat parce qu'elle consomme trop et que son hygiène de vie et mauvaise. Au Brésil j'ai trouvé la même chose chez Dénis et Erika. Il y a de la sur-consommation de bouffe, aucun horaire, pas vraiment de discipline et un manque de sommeil flagrant.

Ces deux pays sont aussi à leur étape respectives de développement avec ce qui comporte de laxisme par la police ou au contraire de l'autoritarisme assumé. Ce sont aussi des sociétés qui consomment bien plus que leurs besoins et ça m'a fait penser à quelque chose de curieux. Ce sont deux pays profondément chrétiens/catholiques. Les gens se réfère par nature à la Bible. (À vérifier) Or il me semble que Jésus demande de vivre selon ses besoins et de ne pas consommer inutilement. En même temps je vois aussi une influance très prononcée dans ces deux pays : Les USA.

En réfléchissant un peu je me suis rendu compte que mon style de vie, que je définissais comme économme, n'est en fait basé que sur le besoin. Contairement à ce que je pensais, je ne m'autorise pas de plaisirs ou de folies telles que définies par mon entourage. Je m'apperçois que je les vis en fonction de ce que je resens avoir besoin. C'est peut-être pour ça que malgré une hygiène de vie (sommeil, nutrition) peu régulière, je suis quand même stable dans l'ensmble. Il y a donc plusieurs choses à améliorer de ce coté là aussi. Je pourrais être plus économme mais il me semble que la dimention sociale que j'ai envie de développer nécessite plus d'investissement. Financier aussi.


J'ai appris que contrairement à Milka, Dénis n'a pas fait beaucoup de chemin. J'ai été un peu déçu pour lui. Il est resté le gros nounours brésilien que j'ai connu et ça c'est cool.


Quelques mots de portuguais et une compréhention plus simple que prévue. Par principem je sais que vivre dans un pays à langue étrangère est mieux que de travailler cette langue dans un autres pays. Mais quand même, j'ai été agréablement surpris même si ce n'est clairement pas assez.

Portuguais Français
obrigado merci
buon jia bonjour
bua note bonsoir
buon viage bon voyage
aeroporto aéroport
porfavor svp
agua eau
completa complet (plein d'essence)
gazolina essence
de nada de rien
noventa 90
aqui ici
con avec
saon sans

J'ai essayé de travailler le coté social appris aux Philippines, Finalement cela a été positif parce que j'ai fais la connaissance de 5 personnes a qui j'ai toujours proposé quelque chose en premier. L'échange s'est fait naturellement en suite.

  • L'Uruguyien à qui j'ai proposé d'aller manger avec nous, nous a fait visiter Rio de nuit.
  • Leonidas à qui j'ai proposé de se joindre à nous pour la journé s'est révélé être un super guide qui nous a beaucoup aidé.
  • Tammy a qui j'ai dis bonjour et avec qui je me suis amusé à développer une relation basée sur la reconnaissance m'a invité à manger avec le staff. Elle parle aussi un peu français et je suis certain que c'est un contact pour une prochaine visite au Brésil.
  • Le brésilien avec qui je n'ai échangé aucun mot mais seulement des regards et du body language m'a aidé avec internet et il a calmé le vieu qui nous cassait les couilles avec son portable.
  • Finalement, je me suis aussi fais un contact à Bahia avec Geilza. Je lui ai simplement partager mes photos. Elle était heureuse d'être là, devant le Christ Rédenpteur et d'avoir des photos de "qualité". J'ai shooté quelques portraits d'elle et de son amie. Elle m'a invité chez elle à Bahia pour visiter la zone. Je pense qu'en prennant un peu de nouvelles de temps en temps, je pourrai entretenir ce contact.

What did I take ?

D'abord j'en ai pris plein la vue. Le Brésil resemble pas mal à l'Australie dans plusieurs domaines. Paysages, végétation, style de vie proche de la nature. Mais loù l'Australie se rapproche, le Brésil semble oublier d'où il vient. J'ai vu des paysages époustoufflants et un potentiel de cr D'abord j'en ai pris plein la vue. Le Brésil resemble pas mal à l'Australie dans plusieurs domaines. Paysages, végétation, style de vie proche de la nature. Mais loù l'Australie se rapproche, le Brésil semble oublier d'où il vient. J'ai vu des paysages époustoufflants et un potentiel de créativité à partir de peu assez touchant.


Ce que je n'ai pas pris : Une fille... Plus sérieusement, une présence féminine et ce jeu de séduction qui reigne implicitement dans ces relations me manques depuis plusieurs mois.


Plusieurs connaissances en géographie, histoire, géologie, conduite (style). D'ailleurs, j'ai pris mon mal en patience sur les 50km de terre entre Marina et Paraty.


J'ai pris 3 joints purs et j'ai découvers une herbe de qualité impressionnante. J'ai appris le pouvoir "créatif" dont on parle à propos de certaines drogues. Et puis je n'ai eu aucun mal de crâne le lendemain matin. Pas même mal à la gorge ou un effet latant de fatigue. Rien.


Dénis m'a fait la même remarque que Milka. Je suis devenu plus posé et plus humble. Ça veut dire que j'avais donné une mauvaise image de moi même alors j'ai un peu culpabilisé. Mais puisque c'est mieux aujourd'hui, alors c'est bien :) Ils disent aussi que je suis quelqu'un d'efficace. On verra !


J'ai pris plaisir à découvrir la cuisines brésilienne. C'est très lourd mais assez bon.

What is the next step?

Je vais continuer à travailler le social. Objectif : Créer quelque chose de plus profond.


Je vais aussi essayer de prendre plus de temps pour mes photos. Je me suis rendu compte que ça y est, je regarde, j'apprécie, je juge et puis je me positionne. Mais il me manque un certain temps d'observation pour regarder mon sujet évoluer afin de shooter le bon moment de l'histoire. En fait je crois qu'au delà de shooter une histoire et une émotion, j'ai envie de chercher la mienne et de la donner.


J'aimerais bien m'intégrer dans un groupe local à partir de maintenant. Un peu comme aux Philippines mais j'avais une porte d'entrée bien ouverte avec Milka. Là, j'aimerais créer la relation dès le début et pendant le voyage. Avec Milka, ça s'est étalé sur plusieurs annés.